7 mars 2016

♡ Ma grossesse m'a fait perdre mes amies.


Ok, je vous rassure tout de suite, le titre est un peu mélodramatique. Mais en résumé, c’est un peu ça.

Je pense que je ne suis pas la seule à avoir vécu la « perte » ou du moins l’éloignement de quelques copines lorsque je suis tombée enceinte et même après avoir accouché. Il faut dire que tant que l’on n’a pas vécu cette aventure, on ne peut pas vraiment comprendre comment cela est possible. Pourquoi des amies que je connais depuis des années finissent par s’en aller ?

Je n’ai pas d’explication exacte, ni de solution pour y remédier, car je pense tout simplement que c’est un processus naturel et instinctif que les mamans mettent en place pour se protéger, pour protéger leur bébé. Pour ma part, déjà au stade de la grossesse, je me suis rendue compte que le tri s’est fait tout seul. On a effectivement tendance à vouloir se recentrer sur soi-même, se concentrer sur ce petit poussin qui grandit tout doucement dans notre ventre. On sort un peu moins souvent, un peu moins tard, un peu moins tout court. On préfère rester au calme, faire des choses qu’on aime, un peu égoïstement. Peut-être parce qu’on sait au fond de soi que ce sont les derniers moments en tête-à-tête avec soi-même. Et forcément, tous ceux qui ne vont pas dans votre sens ou qui ne vous comprennent pas sont lentement écartés de votre cercle d'amis. On se fait une idée précise de comment seront nos amies durant la grossesse et parfois, la réalité ne suit pas. Alors on est déçue, mais on n’ose pas toujours l’avoué, car ça paraîtrait un peu fou d’exiger des autres qu’ils lisent dans vos pensées.

Après mon accouchement, je me suis dit que cette grossesse qui paraissait peut-être abstraite aux yeux des autres deviendrait enfin concrète et que notre amitié reprendrait de plus belle. Force est de constater que ça n’est pas toujours le cas. Il est évident que mon style de vie après la naissance de Maë a changé, même si j’ai tout fait pour rester « la même qu’avant ». Ma fille est dans ma tête 24h/7j et tout ce que je fais est minutieusement choisi pour ne pas impacter sa vie de manière négative. Combien de fois j’ai annulé un rendez-vous entre copines, car on me proposait des endroits inadaptés avec un bébé. Non, je ne peux pas me pointé dans un restaurant bondé à l’heure du lunch, qui ne propose que des tables hautes avec tabourets, pour manger une morce en 20 minutes, sachant que ma fille prend le sein pile à l’heure de notre rendez-vous. Evidemment, je suis la première qui n’aurait pas percuté où était le problème à l’époque, alors comment puis-je en vouloir à mes amies ? Je ne peux pas, alors je ne dis rien.

Avec le temps, j’ai laissé certaines personnes s’en aller et je me suis rapproché d’autres amies plus que jamais. J’ai forcément une bande de copines « maman » et dieu sait que ça fait du bien de pouvoir parler de couches et de biberons avec quelqu’un qui vous comprend et rigole de vos blagues de caca mou. Mais j’ai aussi mes copines « sans enfants », toujours partantes pour une soirée entre nanas ! Ce genre de copines avec qui tout est facile à organiser, pas besoin de prévoir 300 ans à l’avance et avec qui je peux me déconnecter quelques heures de mon rôle de maman.

J’espère de tout cœur que mes amies « perdues » referont surface un jour. J’attends patiemment le jour où elles seront à ma place et nous reprendront notre amitié là où nous l’avions laissé. Je sais que cette situation est en partie due aux choix que j’ai fait de m’éloigner des gens qui ne prenaient pas le temps de comprendre « ma nouvelle vie », mais tout comme je ne peux pas leur reprocher de ne pas comprendre, elles ne peuvent pas m’en vouloir d’avoir fait ce choix dans l'intérêt de mon enfant.

Si l’on m’avait dit il y a quelques années en arrière que la maternité pouvait vous changer à ce point, je ne l’aurais certainement pas cru. Un si petit être qui chamboule toute votre vie.

Pour le meilleur.


9 commentaires:

  1. Article très touchant !!
    Je suis pas encore maman et j'avais pas vu ça sous cet angle là.
    Je te souhaite de retrouver tes amies, et de continuer à suivre le chemin qui te semble le mieux pour vous 3 ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je me reconnais à 100% dans cet article et dans ton vécu ... J'ai moi aussi perdu des amies qui n'ont pas essayé de comprendre que ma vie en devenant maman avait changé. Je me dis que les meilleures restent, tanpis pour les autres, peut être qu elles comprendront un jour ...

    RépondreSupprimer
  3. Pour résumer les choses, je dirai juste... "Tout pareil"! Et c'est désolant! Ce qui est drole c'est que j'ai posté la même idée hier sur mon Ig @anne_bo_

    RépondreSupprimer
  4. Très beau texte. Moi j'ai la chance d'avoir une bande d'amies extraordinaire qui m'ont accompagné durant ma grossesse elles étaient impatiente d'être "tata" !!! Mais j'ai aussi 2 amies qui se sont mise à l'écart .Les meilleurs restes c'est bien vrai ☺ .

    RépondreSupprimer
  5. Très beau témoignage et si réaliste malheureusement...
    Certaines fois même, ces personnes quittent vos vies alors même que vous n'êtes pas encore enceinte. Mais les personnes les plus importantes restent et c'est bien là le principal ! ��

    RépondreSupprimer
  6. tellement vrai cet article.
    Trés touchant ....

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de tomber sur ton article et meme si il a 6 mois je voulais commenter pour te dire que pour moi tout pareil. Mais maintenant mes amies ont des enfants (encore bebe) et ma fille a 2 ans. Quand je leur propose un resto, une sortie vers 15h elle me dise non pour bebe ca m'arrange pas! Quand moi je leur disais la meme chose, elle disait que je m'empechais de vivre, que je me compliquais la vie avec les horaires et les routines (que je suis encore a la lettre pour le bien etre de ma fille). Elle me demandent a moi de comprendre aujourd'hui ce qu'elles n'ont pas compris hier.... je fais du tri et je rencontre de nouvelles personnes c'est la vie et ca fait du bien!

    RépondreSupprimer
  8. Je viens de tomber sur ton article et meme si il a 6 mois je voulais commenter pour te dire que pour moi tout pareil. Mais maintenant mes amies ont des enfants (encore bebe) et ma fille a 2 ans. Quand je leur propose un resto, une sortie vers 15h elle me dise non pour bebe ca m'arrange pas! Quand moi je leur disais la meme chose, elle disait que je m'empechais de vivre, que je me compliquais la vie avec les horaires et les routines (que je suis encore a la lettre pour le bien etre de ma fille). Elle me demandent a moi de comprendre aujourd'hui ce qu'elles n'ont pas compris hier.... je fais du tri et je rencontre de nouvelles personnes c'est la vie et ca fait du bien!

    RépondreSupprimer
  9. On est un peu toutes dans le même cas. Mais sa nous permet parfois de voir qui est vraiment la pour nous

    RépondreSupprimer