28 octobre 2016

♡ Baby update : 4ème mois de grossesse

Fin du 4ème mois de grossesse

Ou quand tu as l’impression d’ENFIN voir le bout du tunnel.


Symptôme(s) : je peux enfin le dire : le plus dur est derrière moi ! Et oui, si vous avez lu mon dernier baby update, vous n’êtes pas sans savoir que ce premier trimestre (et même un peu plus…) fut très difficile côté symptômes désagréables de la grossesse entre les migraines, les chutes de tension, les nausées, les vomissements, la fatigue, bref, tout le tralala. J’imagine bien que certaines femmes vives pire, mais je pense ne pas exagérer non plus quand je vous dis que c’était vraiment TRES pénible à vivre au quotidien. Surtout lorsqu’en plus d’être debout à 6:30, de travailler toute la journée, il faut encore s’occuper de son premier enfant le soir ; on n’a littéralement pas une minute pour soi avant 20:30 (pour autant que la cuisine soit rangée et la dernière machine de linge étendue…).

Et bien je clos définitivement (je l’espère !) ce chapitre pour passer à bien mieux aujourd’hui. Je suis donc à la fin de mon quatrième mois de grossesse, je début le 5ème (pour info : mes baby updates se font à la fin de chaque mois, donc lorsque je vous les poste, je suis au début d’un nouveau mois de grossesse. Voilà aussi pourquoi mon ventre à l’air « gros pour le stade où j’en suis » puisque je prends également la photo à la fin du mois). Le dernier symptôme bien tenace qu’il me reste est la fatigue. Pas la petite fatigue qu’on peut ressentir après un gros effort. La fatigue tellement pesante que parfois, alors que je regarde Maë jouer dans son bain et que je me prends 3 litres d’eau sur le visage, je me dis qu’à ce moment bien précis, si je fermais les yeux plus de 5 secondes, je serais capable de m’endormir jusqu’au lendemain. La fatigue extrême du genre « faut pas que je m’ennuie plus de 10 minutes au boulot sinon je sombre ». Et je pense que si on me l’autorisait, je serai tout à fait capable d’hiberner tout l’hiver, sans aucun scrupule. On me dit dans l’oreillette que ce n’est pas possible ça, quand on a une famille et un boulot. Dommage.

Prise de poids : + 4,5kg (depuis le début).

Bébé : à la fin de ce 4ème mois, bébé fait environ la taille d’un pamplemousse. Pour une fois, j’arrive tout à fait à me rendre compte de la place que prend mon bébé puisque je le sens bouger et grandir, mon ventre grossi également à vue d’œil. Mes vêtements me rappellent eux aussi que je vais gentiment devoir me résoudre à mettre des vrais pantalons de grossesse et arrêter de m’obstiner à les porter ouvert avec la technique de l’élastique à cheveux (les mamans, ne me dites pas que vous ne connaissez pas !).

Alimentation : je revis ! Je suis bien moins dégoûtée par les odeurs, je supporte à nouveau tout type d’aliment, même si je dois me restreindre sur certaines choses puisque je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose. Par contre, je suis incapable de faire 3 repas dans la journée. J’entends par-là que mon estomac, étant déjà un peu à l’étroit, ne peut pas supporter une grosse quantité de nourriture à la fois. Je dois donc faire 5-6 plus petits repas histoire de me sentir « légère ». Niveau envie soudaine et spontanée : le fromage sous forme de fondue ou raclette, les céréales à la cannelle et le chocolat chaud.

Sommeil : au début de ce 4ème mois, j’ai eu quelques épisodes d’insomnies. Je me réveillais parfois en plein milieu de la nuit durant plusieurs minutes. Le comble pour celle qui se sent fatiguée H24. Heureusement, ça n’a duré que quelques jours et à présent, je dors à nouveau comme un bébé. Par contre, lorsque je me réveille et que je m’aperçois que j’ai passé une grande partie de la nuit sur le dos, je sens clairement que ce n’est plus une position qui me convient puisque le bébé (et tout ce qui va autour) appuie trop sur certains de mes organes/veines.

Préparatifs : toujours pas grand-chose pour le moment. J’ai mille et une idées, mais je ne veux pas m’y prendre trop tôt puisque je n’ai pas envie non plus de devoir « stocker » trop de choses durant plusieurs mois. Et puis sincèrement, lorsqu’on a déjà un premier enfant encore en bas âge, on n’a presque tout ce qu’il nous faut. Ah si, il y a bien une chose pour laquelle on a craqué que nous n’avions pas pour Maë : un magnifique berceau de la marque Cocon d’amour.

Ce qui me manque : ne pas me sentir fatiguée ? Certainement. Mais je ne vais pas me plaindre de trop à ce sujet, parce que je m’estime chanceuse de n’avoir que « ça » qui ne va pas. Sinon, je commence gentiment à faire le deuil de ce verre de vin qui m’obsédait tant ! (c.f. à mes précédents baby updates).

Je me réjouis de : faire notre première séance d’haptonomie avec le Chéri dans quelques jours. Je vous laisse le soin de vous renseigne sur internet par exemple si vous voulez plus de détails, mais en gros, l’haptonomie permet aux deux parents de communiquer par le toucher avec bébé lorsqu’il est encore au chaud dans le ventre de maman et ainsi que de se préparer à l’accouchement. Nous ne connaissions pas cette pratique lorsque j’étais enceinte de Maë et nous en avons entendu beaucoup de bien par des proches.

Bla-bla : Ça y est ! Depuis 16 sa et quelques jours, je sens clairement mon bébé bouger et donner des petits coups. Pour Maë, je me souviens que cela avait débuté autour de 18 sa et les coups ressemblaient plus à des petits spasmes incontrôlés. Pour cette deuxième grossesse, je sens très nettement chaque coup avec beaucoup d’intensité et le Chéri a même pu les sentir avec la paume de sa main !

Souvent, bébé s’active à midi lorsque je mange et le soir lorsque je suis couchée. En revanche, contrairement à Maë, j’ai l’impression que bébé 2 est encore très bas puisque les coups sont exactement là où se ferme mon pantalon, alors qu’ils étaient déjà proches du nombril pour Maë. Bref, dans tous les cas, je suis aux anges de pouvoir le sentir, de pouvoir enfin sentir sa présence (autrement que grâce aux symptômes désagréables) et de me dire que cela ne va aller qu’en grandissant !



1 commentaire:

  1. La technique de l'élastique 😝 (Ou comment se dire qu'on a pas trop pris de poids étant donné qu'on rentre encore dans is jeans 😂🙄)
    Ton chéri a été ok sans rechigner à aller à ces cours? Si c'est le cas, ta delà chance!! Je parlai hier matin Avec 2 de mes collègues qui vont devenir papa et ils sont pas très motivé à aller aux cours ahaha !!

    RépondreSupprimer