28 février 2018

♡ Par où commencer…


J’ai tellement de choses à vous dire, peut-être même trop à vous raconter d’un seul coup.

Je viens de relire le dernier article que j’ai posté il y a 8 mois en arrière. Le dernier avant une série de rebondissements qui explique ma longue absence sur le blog. Je reviens pour vous donner quelques nouvelles. Pour celles qui me suivent sur mon compte Instagram, j’ai continué à poster presque quotidiennement des photos avec en légende, parfois, quelques détails de ma nouvelle vie. Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous les moments qui ont marqués mon année 2017 et ainsi tourner définitivement la page pour débuter un nouveau chapitre qui s’annonce rempli de belles choses.

Début 2017, Maë a deux ans et demi, je suis enceinte de mon deuxième enfant et je sais déjà au fond de moi que cette année sera synonyme de chamboulement émotionnel. Je suis en couple avec le papa depuis presque 7 ans et pourtant, je suis « seule » depuis plusieurs mois. On dirait que l’expression « l’amour rend aveugle » a été inventée pour moi. A choisir, je préfère « il vaut mieux tard que jamais » et, intérieurement, je sais déjà qu’il me faudra prendre une décision radicale si je veux un jour vivre le bonheur que j’envie aux couples autour de moi. Le bonheur que certains cultivent dans l’amour et le respect mutuel.

Mars 2017, je donne naissance au deuxième amour de ma vie : Evan. Un bébé dont j’avais gardé la surprise pour le sexe. Moi qui pensais ne jamais être capable de garder une telle information, je me suis surprise à réussir quelque chose que j’admirais chez mes quelques amies qui avaient fait ce choix. Une sensation extraordinaire, un amour inconditionnel et fusionnel. Rapidement, j’ai su que j’allais devoir lui donner 200% de moi-même pour combler la place que d’autres n’ont pas voulu prendre.


Un mois et demi plus tard, le papa et moi nous séparons officiellement. Quelques jours après, nous fêtons le 3ème anniversaire de Maë. A ce moment-là, je réalise que les enfants seront ma priorité et je ne laisserai pas ma vie sentimentale déteindre sur eux. Mon objectif : ils vivront du mieux possible ce moment, tout comme mes parents se sont appliqués à ça lorsqu’ils se sont séparés il y a plus de vingt ans en arrière. Je ne vais pas vous mentir, les conflits faisaient partie de mon quotidien, comme dans la majorité des séparations. Mais pour ma part, j’ai choisi que cela n’affecterait personne d’autre que moi et c’est peut-être, contre toute attente, ce qui m’a donné la force d’allaiter Evan. Me dire chaque jour que je n’avais pas le droit de baisser les bras était une source de motivation inespérée pour maintenir ce lien entre mon fils et moi. J’ai également été présente pour Maë à tout moment du jour (et de la nuit) et notre lien mère-fille s’est solidifié encore plus qu’il ne l’était déjà. A son âge, elle était assez grande pour comprendre que papa n’était plus là, mais encore trop petite pour réaliser ce que cela impliquait réellememt. Mon rôle était de l’épargner au maximum, qu’à aucun moment elle n’ait l’impression que cette rupture pouvait m’affecter et surtout, l’affecter elle et son frère.

Été 2017, je suis #mamansolo d’une petite fille de 3 ans et d’un nouveau-né. En congé maternité, je passe mon temps à m’occuper d’eux, à allaiter mon dernier et gérer tout le côté administratif de la séparation. Alors que je suis focalisée sur ça, je rencontre un homme (un vrai) qui sera le deuxième plus beau moment de l’année après la naissance d’Evan. Une surprise à laquelle je ne m’y attendais pas, moi qui m’étais persuadée que je ne vaudrais plus rien célibataire avec deux enfants. Au fond de moi, je m’étais convaincu que je pourrais penser à moi le jour où mes enfants quitteraient le nid. Avant ça, je ne vaudrais plus grand-chose aux yeux des hommes. Au final, pourquoi « s’encombrer » d’une femme avec ses deux enfants ? Avec le recul, je réalise que ces pensées étaient tout simplement dictées par ma vie d’avant, celle que j’avais vécue avec le père des enfants. Pour moi, les hommes étaient forcément tous pareils ; obsédés par les beuveries entre potes, incapables de supporter une vie de famille et obligés d’aller voir ailleurs. La vie m’a prouvée que j’avais tort. Je la remercie, je LE remercie…

Fin 2017, j’ai repris confiance en moi, confiance en la vie grâce à cette personne qui a fait le choix de me conquérir moi, mais aussi mes deux petits amours. C’est encore tout frais, je l’admets. Mais à la différence de ma relation passée, cet homme a délibérément CHOISI d’être là pour NOUS alors que rien ne l’y obligeait. Il a su me redonner une petite flamme au cœur et des papillons dans le ventre au moment où je m’y attendais le moins, au moment où j’en avais le plus besoin. Il m’a poussé à me dépasser, personnellement et professionnellement, moi qui m’étais littéralement mise sur « pause » ces dernières années.


Mis à part la naissance d’Evan, RIEN ne s’est passé comme prévu. Moi qui suis une personne méticuleuse et organisée, ma vie, la vie, m’a échappée pendant un instant. Et c’est ce qui la rend riche et unique. Je ne sais pas ce que 2018 me réserve, mais j’ai confiance et je suis sûre que cette nouvelle année sera encore pleine de surprises.

Dernière chose dont je suis sûre, c’est de votre soutien sans faille. Tout ceci n’est peut-être que « virtuel » et pourtant, tous vos mots au quotidien m’ont réchauffé le cœur. Car derière cet écran, il y a VOUS ! Et je vous remercie mille fois d’être là.




10 commentaires:

  1. De très beaux mots, je vous souhaite tout le bonheur du monde à toi et à ta petite famille ♡

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    Je te suis depuis un petit bout de temps maintenant et je n'ai jamais pris le courage vu mon tempérament de posté le moindre commentaire.
    Cet article est spécial, il reflète sur quelques lignes une partie de ma vie.
    J'ai actuellement 22 ans, j'avais 16 ans a l'époque, je suis sortie avec un garçon a la vie un peut difficile. Au premier abord, il était gentil, mais quelque chose m’échappait, j'ai vite compris, pendant 1 an j'ai été victime de menaces, de violences physique et moral de cette personne. Je n'avais "pas le droit de le quitté" sous peine qu'il me fasse des menaces de suicide. Je me sentait seule et désemparée, j'étais jeune et idiote de restée avec un garçon qui me pourrissait la vie et que finalement je détestait.
    Un jour, j'ai prit mon courage a deux mains, je l'ai quitté, le soir même je me suis connecté sur les réseaux sociaux un peut désespérée et très stressée par les menaces qu'il me faisait. C'est a ce moment la qu'un Homme m'as écrit (un vrai Homme comme tu le dit), l'homme avec qui je suis depuis maintenant 5 ans et demi. Je ne m'y attendait pas, je n'avait plus confiance en moi vu le traumatisme que je venais de vivre. Je n'avais pas envie de me remettre dans une relation car je n'avais plus confiance aux hommes, pour moi ils étaient tous pareil et a tous moment ma vie pouvait être en danger. Mais avec cet homme la tout était différents, il m'a conquérir en devinant tout l'enfer que je venais de vivre et avec tous les problèmes de santé, de confiances que ça m'avait engendré. Cet homme a été ma bouée de sauvetage dans mon naufrage. Il a su prendre le temps de faire tombé petit a petit ma carapace sans que je m'en rende compte.

    J’espère que cette relation t'apportera autant de bonheur et de bon moment qu'il en faut pour être heureux dans la vie. On dit que l'amour vient quand on s'y attend le moins, la preuve étant la.
    Dans tes postes, ta sincérité et ta personnalité ressortent vraiment, c'est un plaisir de te suivre et de voir ta petite vie avancé positivement. Comme toute les femmes du monde, tu métrite un homme, un vrai homme qui saura prendre soins de toi & de tes 2 petites beautés.

    Sincèrement,
    Sarah D.

    RépondreSupprimer
  3. Je te souhaite une très belle année 2018 & contente de te voir épanouie personnellement et professionnellement.
    Pleins de belles choses !!

    RépondreSupprimer
  4. Tellement heureuse pour toi. Comme quoi il ne faut jamais perdre espoir en la vie��

    RépondreSupprimer
  5. Jadore lire tes articles je te suis depuis longtemps et je te souhaite de jolies choses dans ta nouvelle vie. Tu le merites.. ��

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique,tous ces mots me parlent tellement je suis egalement maman celib de 2 enfants de 4ans et demi et 16 mois j ai litteralement perdu confiance en moi,j ai rencontré l amour en etant encore avec le papa des enfants mariés tous les 2 aucun de nous n a pu franchir ce cap et aujourd hui je suis incapable de l oublier et lui non plus,nous ne sommes pas encore sur la meme ligne de depart (decision prise pour ma part pas lui) je te souhaite tout le bonheur du monde profite de ces beaux moments.tu es une source d inspiration et de courage gros bisous a toi et aux petits��������meya

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Jen, je te suis sur Insta depuis tellement longtemps ... Tu as longtemps était un modèle pour moi, ta vie me paraissez si parfaite. Puis en 2016 j'ai vécu ce que tu vivra 1an plus tard. Quand ça met tombée dessus je me sentais tellement seul et surtout nul. Seul différence dans nos histoires, moi mon 2eme bébé était mon mariage ... bref tout ça pour te dire que quand j'ai compris l'an dernier tout ce que tu vivais, je me suis dis qu'aucune vis n'était parfaite. Comme toi j'ai rencontré un homme qui ma fait réaliser que non, se ne sont pas tous des hommes infidèles qui ne pense qu'à boire et faire la fête. C'est certainement idiot mais je me suis senti moins seule et moins bête en me rendant compte que bien-sûr on est beaucoup à vivre des histoires similaires ...
    Ta nouvelle vie et nouvelle famille recomposé fait vraiment chaud au coeur, on a qu'une vie et il faut en savourer chaque instant.
    Belle continuation à toi dans ta nouvelle vie et plein de bonheur à vous 4

    RépondreSupprimer
  8. Tu mérites plus que n'importe quelle autre personne d'être HEUREUSE, n'en doute jamais ��
    Ce nouvel article est très émouvant, soyez Heureux tous les 4
    ��

    RépondreSupprimer
  9. Je te suis depuis quelques temps sur Instagram et on avait déjà échanger vite fait sur le sujet. J'ai vécu à peu près la même chose que toi. Je suis tomber enceinte après 6 ans de relation ce n'était pas prévu on a pas fait attention comme il fallait mais pour moi ca paraissait la suite logique des choses.
    Apparement pas pour Mr qui n'a attendu que le 7eme mois de grossesse pour me dire qu'il n'avait pas voulu de cette enfant. J'ai passer ma grossesse seule, à faire chambre à part et à passer mon temps à pleurer. J'envie ces femmes qui ont pu profiter de leur grossesse, j'en ete arriver à un point où je ne souhaitais pas d'autres enfants. Je commence seulement à revoir ma position si l'avenir me le permet.
    Ma fille avait 5 jours quand j'ai décider de partir car nous étions sans arrêt seule et on s'est officiellement séparer 1 mois après.
    Notre relation est toujours très compliqué car Mr a refait sa vie avec la copine de son meilleur ami et elle décide de tout concernant notre fille.
    Mais la ou je me retrouve dans ton texte c'est que j'ai cru que ma vie était finie, que je n'y arriverais jamais seule. Heureusement j'ai de super parents, une super famille qui m'a soutenu parfaitement.
    Aujourd'hui je suis devenu propriétaire d'une jolie maison pour ouvrir plus d'espace, une jardin et un meilleur cadre de vie a ma fille, j'ai un CDI depuis 1 an maintenant. Mais surtout j'ai pris confiance en moi, j'ai retrouver mes copines que j'avais délaissé. Je n'ai pas eu la chance de retrouver quelqu'un mais je ne désespère pas, j'ai bien profiter de me retrouver pendant 2 ans et j'espère vivre une belle histoire un jour.
    Je te souhaite de belles choses dans cette nouvelle vie.

    Bisous Dorine @madamedorine

    RépondreSupprimer
  10. Comme beaucoup, je te suis depuis la naissance de ta fille. Je n'ai jamais osé commenter tes photos et pourtant... on a vécu exactement les mêmes choses presque au même moment. J'étais en couple depuis 7 ans et nous avions déjà un petit garçon de 2ans quand nous avions décidé de mettre en route le 2ème. Je suis tombée tout de suite enceinte, mais comme pour toi... je sentais que quelque chose n'allait pas et Mr a décidé de mettre fin à notre histoire au début de mon 7ème mois de grossesse. A presque 30 ans, il a voulu retrouver sa vie d'adolescent (les soirées, les potes et les filles...). Je me suis retrouvée seule pour élever nos 2 enfants. Aujourd'hui mon fils à 3ans et ma fille presque 4 mois et j'ai enfin l'impression que le vent tourne légèrement.
    Comme toi, je me suis dit que personne ne voudrait de moi avec mes 2 enfants en bas âge et même si c'était le cas, comment trouver le temps et surtout refaire confiance à un homme.
    J'espère retrouver le bonheur et la confiance en quelqu'un, tout comme toi encore une fois.
    Je crois aussi au karma, et je pense que même dans les situations les plus difficiles, il y a du bon à en tirer. Une meilleure vie doit nous attendre par la suite...
    Je te souhaite vraiment tout le bonheur du monde à tes enfants et à toi.

    RépondreSupprimer